Publié le 30 novembre 2017

L’étrange profil du suspect

Un homme a enfin été arrêté dans l’enquête sur plusieurs meurtres survenus ces dernières semaines en Floride. Mais il nie les faits. La police cherche encore à comprendre les raisons de ces crimes.

Ses amis se souviennent de lui comme d’un garçon calme, discret, facile à vivre. « Ma mère parlait toujours de lui pour saluer ses manières et sa gentillesse, et elle continue à dire que c’était la personne la plus serviable que vous puissiez connaître », a commenté un ami d’enfance au « Tampa Bay Times ». Il avait obtenu son diplôme universitaire en janvier dernier et enchaînait depuis les petits boulots. Le dernier en date, serveur au McDonald’s.


C’est à côté de l’établissement dans lequel il travaillait que Howell Donaldson III a été arrêté mardi, soupçonné des meurtres de quatre personnes en Floride. Des crimes qui durant des semaines ont semé la terreur à Tampa, où ils se sont déroulés.

Le jeune homme de 24 ans a été confondu grâce à la découverte de l’arme utilisée durant les meurtres. En garde à vue, il a reconnu être le propriétaire du revolver mais a nié avoir tué les quatre victimes, rapporte CNN. La police reste toutefois persuadée qu’il est bien le coupable. « Nous avions d’autres pistes, mais nous savions que celle-là était la bonne. Maintenant, le travail commence », a expliqué en conférence de presse le chef de la police de Tampa, Brian Dugan. Il a rappelé que pour l’instant les motivations de tels crimes sont inexpliquées.

« Lorsqu’on l’a interrogé, il était aimable, mais il ne nous a rien dit. Il ne nous a pas expliqué pourquoi il avait fait ça », a poursuivi Brian Dugan. 

Quatre victimes prises au hasard

Après les premiers meurtres, les autorités avaient appelé les habitants de Tampa à la plus grande prudence, demandant à chacun d’éviter de se promener seul près des zones des crimes. Le dernier en date remonte à mi-novembre. Ronald Felton, 60 ans, avait été visé par des tirs et avait succombé à ses blessures. Anthony Naiboa, âgé de 20 ans, était jusque-là la dernière personne à avoir été tuée dans cette sordide affaire. Souffrant de troubles autistiques, il avait été abattu après s'être trompé de bus pour rentrer chez lui. Il est mort à seulement une centaine de mètres de l’endroit où Benjamin Mitchell, l’une des autres victimes, avait perdu la vie le 9 octobre. Quant à Monica Hoffa, elle avait été découverte sans vie le 13 octobre à un peu plus d’un kilomètre de là. L’autopsie a révélé qu’elle avait été tuée deux jours plus tôt.

 

Source : parismatch.com







Écrire un commentaire

Vous devez créer un compte et/ou vous connectez afin de pouvoir commenter cette nouvelle



Créer un compte Connectez-vous

+ Partager 

Retour